Aimez-vous Brahms ?

Geneviève LAURENCEAU violon
Olivier BELLAMY récitant
Pierre GENISSON clarinette
Antoine PIERLOT violoncelle
François CHAPLIN piano

Lundi 29 juillet à 20h
Salle des fêtes 

 

  

Qui se cache derrière ce visage massif, cette grande barbe blanche de prophète, ce regard clair ? Entrez avec nous dans l’âme de ce pianiste et compositeur de génie, amoureux passionné, ami fidèle, figure illustre et mystérieuse du romantisme allemand... et venez vous promener parmi les plus belles œuvres de sa musique de chambre, au lyrisme pudique et intense, tendre, à fleur de peau.

 

 

Engageons-nous dans le sous-bois clair obscur, l’air pur des plateaux dégagés, respirons l’herbe du printemps...

Olivier Bellamy lèvera le voile sur les secrets de ce créateur qu’il a appris à tant aimer.

 

 

 

Programme

Johannes BRAHMS
Intermezzo op 119 n°2 pour piano
Intermezzo 118 n°2 pour piano
Sonate nr 1 op 78 en sol majeur pour violon et piano, vivace non troppo
Sonate en mi mineur pour violoncelle et piano, allegro non troppo
Sonate pour clarinette et piano n°1, allegro appassionato
Trio avec clarinette op 114, adagio et Allegro
Trio piano violon violoncelle op 87 n°2, andante con moto

  

billetterie


 

Geneviève LAURENCEAU lire sa biographie

Olivier BELLAMY 

Né à Marseille en 1961, Olivier Bellamy anime depuis douze ans Passion Classique sur Radio Classique, où les personnalités les plus diverses se livrent en profondeur à travers la musique. Ce programme a remporté le Laurier de la meilleure émission de radio en février 2014 contribuant à « l’enrichissement culturel et au divertissement du public », et le prix Roland-Dorgelès 2014 pour sa contribution au « rayonnement de la langue française ». Olivier Bellamy est également grand reporter au magazine Classica et éditorialiste sur le site Huffingtonpost d’Anne Sinclair. Il a publié la première biographie mondiale de la pianiste Martha Argerich, L’enfant et les sortilèges (Buchet-Chastel), ovationnée par la critique et traduite dans quinze pays, des portraits de grands compositeurs Mes Amours classiques (La Martinière), un Entretien avec Mozart (Plon) et Un monde habité par le chant avec Teresa Berganza (Buchet-Chastel, 2013).

Il a également écrit un premier roman, (Buchet-Chastel, 2013), et son Dictionnaire amoureux du piano (Plon, 2014) a remporté le Prix Pelléas 2015. En octobre 2015 est paru Un hiver avec Schubert (Buchet-Chastel). Auteur de plusieurs documentaires pour la télévision (Françoise Hardy, Carole Bouquet, Renata Scotto), Olivier Bellamy a participé au Journal de la Création sur France 5 et a animé la série culturelle À Contretemps, sur France 3. Il donne des conférences sur la musique, présente des concerts et se produit comme récitant (Pierre et le Loup, Les Sept Dernières Paroles du Christ, Colette au concert). Il a aussi écrit un conte musical pour enfants : Qui a volé la baguette du chef d’orchestre ? et un autre pour tout âge : La langue des cygnes. En février 2018 est paru Requiem pour un chat (Grasset).


Pierre GENISSON 

Né en 1986, Pierre Génisson débute ses études musicales à Marseille et à Rueil-Malmaison, avant d’intégrer en 2005, le Conservatoire National Supérieur de Paris. Ses professeurs sont Michel Arrignon pour la clarinette, Claire Désert, Amy Flammer et Jean Sulem pour la musique de Chambre. Il y obtient en 2009 un 1er Prix de clarinette à l’unanimité avec la mention Très Bien puis une Licence de musique de chambre en 2012. Depuis 2013, Pierre Génisson se perfectionne à l’University of Southern California de Los Angeles. Parallèlement à ses études au Conservatoire de Paris, Pierre Génisson a été clarinette solo de l’Orchestre de Bretagne avec lequel il participe à de nombreux festivals (Folles Journées de Nantes, Festival Berlioz, Flâneries de Reims…) ainsi qu’aux enregistrements de l’orchestre. Il a par ailleurs été invité comme clarinettiste solo notamment à l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam et l’Orchestre National des Pays de la Loire. Pierre Génisson a déjà joué sous la direction des chefs Yannick Nezet-Seguin, Emmanuel Krivine, Lionel Bringuier, Olari Elts, Krystztof Urbansky, Darell Ang ou encore Krysztof Penderecki. En musique de chambre, Pierre Génisson a joué avec Thierry Escaich, Franck Braley, Marielle Nordmann, les solistes de l’orchestre du Metropolitan Opera de New York, François Dumont, le Trio Elégiaque, Claire Désert, le Quatuor Voce, Adrien Boisseau... Il a été l’invité de nombreux festivals tels Aix-en-Provence, Dinard, Madrid, Clarinet Festival d’Austin (Texas) ou l’Encuentro de Musica de Santander.
En qualité de soliste, Pierre Génisson a fait en 2011 des débuts remarqués sur la scène de la Philharmonie de Berlin dans la Rhapsodie de Debussy et le Double concerto de Max Bruch avec le Deutsches Symphonie Orchester Berlin. Il s’est également produit avec le Tokyo Philharmonic, Odense Symphony, Trondheim Symphony, Orchestre de Bretagne...dans des répertoires variés allant du Concerto pour clarinette de Mozart jusqu’au Chant des Ténèbres de Thierry Escaich, en passant par les concertos pour clarinette de Nielsen, Copland, Weber ou Strauss. 1er Prix et Prix du public du concours international Jacques Lancelot de Tokyo en août 2014, Pierre Génisson est également lauréat du prestigieux Concours Carl Nielsen et du Festival Musique et Vin du Clos Vougeot dont le directeur artistique est David Chan, 1er violon du New York Metropolitan Opera orchestra. Pierre Génisson est par ailleurs soutenu par les Fondations d’entreprise Banque populaire et Fondation Safran.
Son disque enregistré avec le pianiste David Bismuth, sorti en septembre 2014 chez Aparté/Harmonia Mundi, a été distingué par la critique, recevant notamment un Diapason d’Or et les 4 ffff Télérama.


Antoine PIERLOT 

Nommé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « révélation soliste instrumental », élu « révélation classique » par l’ADAMI, Antoine Pierlot est lauréat de la fondation de France et de la fondation Natixis. Issu d’une famille d’instrumentistes à vent, il choisit très jeune le violoncelle qu’il débute auprès d’Elisabeth Chenivesse et Jean Huchot, puis Philippe Bary et Carlos Dourthé. Il intègre en 2001 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Pidoux et Xavier Phillips où il obtient quatre ans plus tard un premier prix à l’unanimité ainsi qu’un premier prix de musique de chambre aux côtés d’Olivia Hughes et David Fray. Il reçoit également les conseils de Young Chang Cho, Eberhard Feltz, du quatuor Ysaye... Il se produit aujourd’hui régulièrement en France et à travers le monde (Europe, Asie, Amérique) en concerto avec différents orchestres (Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre de chambre de Paris, Les Siècles, Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, Orchestre Philharmonique de Nice… en collaboration avec les chefs Marc Albrecht, Grzegorz Nowak, François-Xavier Roth, Rani Calderon…), mais aussi en récital et formation de chambre aux côtés de partenaires comme Abdel Rahman El Bacha, Anne Queffelec, Olivier Charlier, Karine Deshayes, Priya Mitchell, Magali Léger, Laure Favre-Kahn, Pierre Fouchenneret… Il est l’invité de festivals internationaux: les Folles journées de Nantes, les Flâneries musicales de Reims, le festival Pablo Casals à Prades, Ottawa Chamberfest, Bremen Musikfestival, Printemps des Arts de Monte-Carlo, le festival de Radio France à Montpellier, Périgord Noir... Il est également membre de l’ensemble Contraste aux côtés d’ Arnaud Thorette et Johan Farjot avec lesquels il s’ouvre à d’autres horizons musicaux (tango, comédie musicale…). Il participe à plus d’une dizaine d’enregistrements de musique de chambre consacrés à Mendelssohn, Fauré, Beffa… pour différents labels (Zig-Zag, La Dolce Volta, Aparté, Timpani…). En 2011, entouré d’Abdel Rahman El Bacha et d’Olivier Charlier, il enregistre la sonate et le trio de Frédéric Chopin pour le label Transart Live. Son dernier disque, consacré aux suites de Benjamin Britten pour violoncelle seul, également paru chez Transart Live, a été récompensé ffff par le magazine Télérama.


François CHAPLIN

François Chaplin suit la formation du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris,ainsi que la classe d’accompagnement et musique de chambre avec Jacqueline Robin, et obtient ses Premiers Prix de piano (1er nommé en 1987) et musique de chambre. Il poursuit ensuite ses études dans le cadre du cycle spécialisé chez Jean-Claude Pennetier. Il remporte les Prix Mozart et Robert Casadesus au Concours International de Cleveland en 1989. Ces distinctions marquent le point de départ d’une active et brillante carrière internationale. En octobre 2017 paraissent chez Aparte/PIAS les concertos n°23 et 24 de Mozart avec l’orchestre de Franche-Comté Besançon. En mars 2015, l’intégrale des Impromptus de F.Schubert est paru chez Aparte/Harmonia Mundi (auréolé d’un ffff de Télérama).
Son nouvel album, consacré à Brahms et les derniers intermezzi opus 117,118,119 ainsi que les 2 rhapsodies, parait en 2019.
Il joue en soliste avec de nombreux orchestres, comme l’Orchestre National de Lille, l’orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Colonne, etc. Il participe régulièrement à de nombreux festivals comme La Roque-d’Anthéron, le Festival de Saint-Bertrand-de-Comminges, les Rencontres internationales de Nohant (Chopin), le Festival international de Pontlevoy, Les Flâneries Musicales de Reims, Piano en Valois, le Festival Chopin à Paris Bagatelle, le Festival international de Cervantino au Mexique, le Festival international de Yokohama au Japon, etc. François Chaplin est aussi l’invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs-Élysées à Paris, de la Philharmonie de Saint-Petersbourg, Art Gallery de Washington (USA), etc. Son enregistrement de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy a été unanimement salué par la critique en France(Diapason d’Or,ffff de Télérama) et à l’étranger (Award BBC Magazine/Londres). C’est avec l’intégrale des Nocturnes de Chopin (double CD Zig-Zag Territoires/Harmonia Mundi) en mars 2010, (récompensé d’un ffff de Télérama)et labellisé « Chopin 2010 en France » que François Chaplin a fêté le bicentenaire de la naissance du compositeur polonais. En musique de chambre, François Chaplin joue régulièrement avec les quatuors Talich et Voce, le violoncelliste François Salque, les pianistes Philippe Cassard, Marie-Josèphe Jude et le clarinettiste Romain Guyot.