Four cities

Victor JULIEN-LAFERRIERE, violoncelle et David KADOUCH, piano

 

Samedi 27 juillet à 20h
Temple Neuf, Strasbourg

 

  

David Kadouch et Victor Julien-Laferrière, deux jeunes musiciens parmi les plus passionnants du moment, donnent ici leur premier récital ensemble.

 

 

 

Cette rencontre, qui augure d’un concert exceptionnel, leur a inspiré un magnifique programme réunissant quatre œuvres du début du romantisme à nos jours, inspirées, virtuoses, profondes et libres : une balade dans quatre villes, traversant l’Europe ancienne et moderne, ses battements de coeur et ses chants, comme une ode à la fraternité, un éveil bouleversant des sens.

 

Programme

Ludwig van Beethoven — Sonate pour violoncelle et piano n°5 en ré majeur, op. 102 n°2
Felix Mendelssohn — Sonate pour violoncelle et piano n°2 en ré majeur opus 58
-

Leoš Janacek — Pohadka - Le Conte
Fazil Say — Four Cities

  

billetterie


 

Victor Julien-Laferrière

Vainqueur du 1er prix au concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2017 lors de la première édition de ce concours consacrée au violoncelle, Victor Julien-Laferrière a également remporté en 2012 le Concours International du Printemps de Prague. Né à Paris en 1990, il débute le violoncelle avec René Benedetti puis étudie successivement avec Roland Pidoux au Conservatoire de Paris, Heinrich Schiff à l’Université de Vienne et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.
Victor Julien-Laferrière se produit notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, le Antwerp Symphony, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le State Hermitage Orchestra de Saint Pétersbourg, l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Slovak Radio Symphony ou encore le Bogota Philharmonic. Il est par ailleurs l’invité du Théâtre des Champs Elysées, du KKL de Lucerne, de la Tonhalle de Zurich, du Concertgebouw d’Amsterdam, de l’Auditorium du Louvre, de la Cité de la Musique, de la Salle Gaveau à Paris, du Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, de l’opéra de Dijon, de la Phillips Collection à Washington, des festivals du Printemps de Prague, du Mecklenburg-Vorpommern, Olympus à Saint Pétersbourg, de Kuhmo, Gstaad et Deauville, des Folles Journées de Nantes et Tokyo, du festival de Pâques d’Aix-en-Provence…
Nommé « Soliste de l’Année » aux Victoires de la Musique classique 2018, Victor Julien-Laferrière est lauréat de la Fondation Groupe Banque Populaire, et s’est vu décerner le Prix de la Fondation Safran pour la Musique 2013. Il est Artiste associé à la Fondation Singer-Polignac à Paris, a fondé en 2009 en compagnie d’Adam Laloum et Mi-Sa Yang le trio Les Esprits, et a enregistré plusieurs disques tous primés pour le label Mirare. C’est chez ce label qu’est paru en octobre 2016 un album de sonates avec Adam Laloum ayant obtenu un Diapason d’Or de l’Année, “ffff” de Télérama, ainsi que “Choc” du magazine Classica et faisant partie de la sélection des albums de l’année par Le Monde.
En 2018, il a été entre autres l’invité des orchestres de chambre de Paris et Lausanne, ainsi que de l’orchestre I Pomeriggi Musicali de Milan, de l’Orchestre National de Belgique, du Netherlands Philharmonic Orchestra, du Brussels Philharmonic et de l’Orchestre National de Lille. Il a également tourné au Brésil et s’est produit en récital à la fondation Louis Vuitton et au théâtre des Champs-Elysées.

 

David Kadouch

Né en 1985, David Kadouch se forme auprès d’Odile Poisson au C.N.R. de Nice, de Jacques Rouvier au CNSM de Paris, de Dmitri Bashkirov à l’Ecole Reina Sofia de Madrid et se perfectionne auprès de Murray Perahia, Maurizio Pollini, Maria-Joao Pires, Daniel Barenboim, Vitaly Margulis, Itzhak Perlman, Elisso Virsaladze et Emanuel Krasovsly. A 13 ans, il joue au Metropolitan Hall de New York, à 14 ans au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou en 2005, il est l’invité des Académies de Salzburg et de Verbier (Prix d’Honneur en 2009), puis finaliste du « Leeds International Piano Competition » en 2009. Depuis 2007, il est lauréat de l’ADAMI, de la Fondation Natexis Banques Populaires et également « Révélation Jeune Talent » des Victoires de la Musique 2010 puis « Young Artist of the Year » aux Classical Music Awards 2011. David Kadouch est invité dans de nombreux festivals comme le Festival de musique contemporaine de Lucerne sous la direction de Pierre Boulez, Klavier-Festival Ruhr, Gstaad, Montreux, Verbier, Jérusalem, Aix-en-Provence, Colmar, Deauville, la Roque d’Anthéron, Montpellier, Saint-Denis, Piano aux Jacobins à Toulouse et en Chine. Il se produit en musique de chambre avec Renaud et Gautier Capuçon, Edgar Moreau, Nikolaj Znaider, Antoine Tamestit, Frans Helmerson, Sol Gabetta, Patricia Kopatchinskaja, Michel Dalberto, ainsi que les Quatuors Ebène, Modigliani, Quiroga et Ardeo. Il se produit également avec l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et David Zinman, le BBC Symphony Orchestra et Marc Minkowski, l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung, l’Orchestre National de France et Daniele Gatti, l’Orchestre National de Lille et l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian avec Jean-Claude Casadesus, l’Orchestre de Strasbourg et Marc Albrecht, le Halle Orchestra et Robin Ticciati, Israël Philharmonic ou encore le Hong-Kong Sinfonietta.
En 2017/2018, il se produit avec l’Orchestre Insula et Laurence Equilbey, le Hong-Kong Sinfonietta, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Philharmonique de Marseille, le BBC Scottish Symphony Orchestra et Matthias Pintscher. Il se produit également en récital seul à Evanston, Biel, Bruxelles aussi en duo avec Edgar Moreau à Vienne, Londres, Amsterdam, Toulouse, Lyon, Heilbronn…
David Kadouch a enregistré le 5ème Concerto de Beethoven (Naxos), l’intégrale des Préludes de Chostakovitch (TransartLive), un disque Schumann avec le Quatuor Ardeo (Decca/Universal), un disque de musique russe et un récital consacré à Bach, Janacek, Schumann et Bartok (Mirare).
Dernière parution, un récital en duo avec Edgar Moreau autour de Franck, Strohl, Poulenc, de la Tombelle (Warner – Erato).